vendredi 18 décembre 2009

Aquiris, SBGE, Veolia, KESAKO?

C'est quand même fantastique de voir un leader mondial de la gestion de l'eau comme Veolia se cacher derrière le nom de son partenariat avec le public, en l'occurrence la SBGE! Aquiris est le nom de cette collaboration entre Veolia et la SBGE. La station d'épuration Nord (step Nord) est à l'arrêt, la faute à qui: à Aquiris!

Or, c'est Veolia, société privée, donc avide de gains, qui a construit et opère cette step Nord. Pour la SBGE. On peut supposer que la construction du site a respecté ad minima le cahier des charges. Quel est le problème actuel? Un apport de gravats qui risque d'endommager les installations, comme à la Step Sud, opérée par Vivaqua pour la même SBGE!

Vivaqua qui connaît les mêmes problèmes d'alluvions indésirables. Quelle est la différence entre la gestion Veolia et Vivaqua? Une autre approche de la responsabilité environnementale de la part de Vivaqua, intercommunale citoyenne, qui n'aurait jamais interrompu le service et mis en danger les éco-systèmes de la Senne, du Rupel et de l'Escaut!

Veolia est coupable d'un chantage écologique intolérable au coeur même de l'Europe, de plus mis à exécution délibérément, au mépris de la faune et de la flore de cours d'eau belges emblématiques. Des travailleurs désespérés ont tenté le même coup avec des produits toxiques issus de leur industrie menacée, taclés immédiatement par la Justice mandatée par leurs employeurs.

Ce parallèle m'amène à m'interroger sur l'insoutenable légèreté de la ministre bruxelloise de l'environnement ecolo Mme Huytebroeck, plus encline à discourir à Copenhague qu'à enfiler ses bottes dans la boue de la Senne. Très bling-bling, permanentée aux gaz à effet de serre, j'estime que cette ministre -très Plan théorique- devrait tirer les conclusions de cette crise.

Nous avons besoin de responsables politiques qui n'hésitent pas à remettre en cause leurs propres choix. Ici, ce sont la SBGE, l'IBGE et la Région qui sont en première ligne, les fonctionnaires compétents de ces instances n'ont pas à être les fusibles d'une ministre qui préfère la comm' à l'action! Et qui prépare le retour de M. Gosuin aux affaires...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire